Comment soigner les allergies saisonnières?

Santé

Le printemps est de retour et les pollens aussi. Si vous éternuez, si vous avez les yeux qui grattent, pas de doutes vous faites une allergie saisonnière. Avant de consulter un médecin, vous pouvez calmer les symptômes et limiter l’aggravation de l’allergie. Découvrez les méthodes ci-dessous

Calmer les allergies avec du sérum physiologique et de l’eau de mer

Dès les premiers signes de l’allergie saisonnière, vous pouvez vous laver les yeux avec des dosettes de serum physiologique. Il n’est pas nécessaire d’utiliser des solutions de lavage avec antiseptique qui seront plus agressives pour vos yeux.

Pour le nez, utilisez de l’eau de mer en spray. Les sels minéraux contenus dans l’eau de mer stimulent les défenses immunitaires, la sécrétion de mucus et les cils vibratiles qui éliminent les allergènes.

Vous pouvez réaliser ces lavages plusieurs fois par jour.

Quelles solutions pour limiter le contact avec les allergènes

Il existe depuis peu des solutions « barrières » pour limiter les allergies. Celles-ci sont disponibles en spray nasal et en collyre. Elles déposent un film protecteur sur les muqueuses et évitent ainsi d’aggraver l’allergie et soulagent les symptômes.

Prendre un antihistaminique oral

Prendre un comprimé par jour réduit les symptômes de l’allergie saisonnière en quelques heures. Vous pouvez prendre de la cétirizine ou de la loratadine qui sont deux antihistaminique bien tolérés et très utilisés. Attention ces molécules peuvent entraîner une sensation de fatigue, des maux de tête voire une somnolence.

Opter pour un corticoïde nasal si les symptômes sont intenses

Il calme efficacement la sensation de nez bouché et les yeux qui grattent. Le corticoïde peut s’utiliser plusieurs jours et jusqu’à 5 semaines d’affilée. Il faut respecter les doses préconisées pour éviter les effets indésirables (sécheresse nasale, saignements de nez,…).

Quelles solutions naturelles pour soigner l’allergie saisonnière

Pour soigner de façon naturelle l’allergie, vous pouvez opter pour des plantes: le plantain et le cassis mais aussi pour des huiles essentielles: camomille noble, estragon ou basilic tropical. Celles-ci calment les symptômes de l’allergie. Mais attention il est possible de faire une réaction allergique aux huiles essentielles. Il est donc déconseillé de prendre plus de 7 jours d’huiles essentielles.

Il vous faut consulter un médecin en cas de gêne respiratoires importantes et/ou en l’absence d’amélioration après 48h d’automédication.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *