La cigarette électronique comme transition pour arrêter le tabac

Santé

La liste des maladies et affections liées au tabagisme est inquiétante : maladies cardiovasculaires (crise cardiaque et accident vasculaire cérébral), bronchite et asthme, divers types de cancer, caries dentaires, problèmes de la peau, diabète et lésions oculaires (cataractes et la dégénérescence) entre autres. Le fait est que bien que les dangers du tabagisme soient évidents, il n’y a pas de meilleure façon d’arrêter. Si vous fumez, vous devez vous essayer plus d’une fois et plus d’une méthode pour réussir à arrêter de fumer.

Près de 75 % des fumeurs veulent arrêter la cigarette

Cesser de fumer est l’une des meilleures choses que vous puissiez faire pour votre santé, puisque le tabac nuit à presque tous les organes de votre corps. Près de 30 % des décès dus aux maladies cardiaques sont le résultat du tabagisme passif. Pour arrêter de fumer, de plus en plus de personnes décident de se tourner vers la cigarette électronique pour faciliter l’abandon de la cigarette traditionnelle.

Les cigarettes électroniques sont des appareils alimentés par batterie qui fonctionnent en chauffant un liquide, qui se transforme en vapeur que l’utilisateur inhale et expire. Le liquide de la cigarette électronique contient généralement du propylène glycol, de la glycérine, des arômes et éventuellement de la nicotine. La nicotine est justement la substance addictive qui se trouve dans les cigarettes ordinaires et autres produits à base de tabac.

La vape pour arrêter la cigarette

Les défenseurs de la vape en ligne la présentent comme l’une des meilleures solutions pour aider les fumeurs à arrêter le tabac. Bien que l’abandon de tous les produits à base de nicotine puisse être l’objectif ultime, il y sans doute des avantages pour la santé d’un fumeur qui se tourne vers la cigarette électronique comme moyen de transition pour arrêter le tabac. De plus, la vape est plus tolérée socialement, car elle n’a pas d’odeur et réduit la stigmatisation du tabagisme.

Certains facteurs inconnus subsistent toujours sur la vape, y compris les produits chimiques qui composent la vapeur et comment ils affectent la santé à long terme. La nicotine, comme le suggèrent les recherches, peut être tout aussi addictive que l’héroïne et la cocaïne. Pire encore, de nombreux utilisateurs consomment encore plus de nicotine dans les cigarettes électroniques que dans les produits du tabac, en achetant ou en fabricants des jus, qui ont une concentration plus élevée de nicotine.

L’idée dans un premier temps est de remplacer la cigarette ordinaire par une cigarette électronique avec une dose de nicotine. Il s’agit d’une première phase de transition. Au fil du temps, les doses de nicotine utilisée dans la cigarette électronique seront de plus en plus faibles, pour arriver enfin à une teneur zéro de nicotine, n’ayant finalement besoin de remplacer que l’habitude de fumer, car le corps sera déjà exempt de cette substance.

Une solution au tabagisme pas assez réglementée

Bien qu’ils aient été commercialisés pour aider à arrêter de fumer, la vape n’a toujours pas reçu d’approbation des instances médicales en tant que dispositif de sevrage tabagique. Une étude récente a révélé qu’une partie (bien que minime) des personnes qui avaient l’intention d’utiliser la vape pour briser l’habitude de la nicotine ont fini par fumer des cigarettes traditionnelles en plus de la vape.

Plusieurs études démontrent que la vape peut aider les gens à arrêter de fumer, mais de nombreuses études sur l’utilisation de la vape sont encore nécessaires (notamment en ce qui concerne l’usage chez les jeunes). On peut voir des réglementations et une législation sur la vape, notamment une limite d’âge pour son utilisation, une interdiction de sa commercialisation auprès des jeunes, et même une limite des niveaux de concentrations de nicotine.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.