Quels types d’examens une femme enceinte peut-elle passer ?

Santé

Tout au long de sa grossesse, la femme enceinte doit fait l’objet d’un suivi médical rigoureux et régulier. Ce suivi se décline sous divers examens et consultations. Quels types d’examens une femme enceinte peut-elle passer ? Découvrez ici les réponses à cette question.

Les consultations prénatales 

Les consultations prénatales constituent un examen que toute femme enceinte peut et doit passer dès qu’elle se rend compte de son état. Le premier examen prénatal doit être effectué avant la fin du premier trimestre de la grossesse. Le médecin examine la future maman, l’interroge sur ses antécédents et lui prescrit des tests de dépistage.

Le professionnel santé réalise également une échographie. Après un examen approfondi, il déclare la grossesse aux organismes sociaux afin que la femme enceinte bénéficie d’une prise en charge adéquate. Par ailleurs, il continue le suivi de la grossesse jusqu’à terme avec un rendez-vous mensuel pour s’assurer de la bonne santé de la future maman et de son bébé.

L’examen de tomodensitométrie


La tomodensitométrie est un examen d’imagerie médicale généralement utilisé dans l’exploration très précise de différentes parties du corps humain. Chez la femme enceinte, la tomodensitométrie intervient dans des situations potentiellement à risque. En cas de douleur abdominale aiguë, cet examen permet de rechercher un saignement intra-abdominal, la fracture d’un organe ou une lésion de voies urinaires.

Il permet aussi de rechercher une lésion inflammatoire ou infectieuse en cas de fièvre ou de syndrome inflammatoire sur la prise de sang. La tomodensitométrie est un examen indolore, rapide et utile pour diagnostiquer certaines pathologies chez la femme enceinte. Toutefois, elle doit être utilisée que dans certaines conditions et par un professionnel expérimenté.

Les analyses sanguines


Une femme enceinte peut faire différentes analyses sanguines notamment pour identifier son groupe rhésus et son immunisation contre certaines maladies. Dans le cas où il s’avérait qu’elle est non immunisée contre la toxoplasmose ou la rubéole, elle devra effectuer une prise de sang chaque mois. Cela permet d’assurer que les maladies ne sont pas contractées en cours de grossesse.  

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.