Veine cave

Qu’est-ce qu’un filtre de veine cave ?

Santé

La veine cave est un vaisseau qui assure la circulation du sang dépourvu d’oxygène et chargé de gaz carbonique appelé sang bleu. Ce vaisseau peut parfois présenter des dysfonctionnements auxquels il faudra trouver des solutions. Parmi celles-ci, il y a l’installation d’un filtre de veine cave. Découvrez dans la suite de cet article ce que c’est qu’un filtre de veine cave.

Filtre de veine cave : que faut-il savoir ?

Lorsqu’on parle de filtre de veine cave, il s’agit d’un dispositif métallique de filtration qui peut se présenter sous plusieurs formes. C’est un appareil qui est uniquement utilisé pour la veine cave inférieure. Il a pour rôle d’empêcher le transport des caillots de sang provenant des veines des membres inférieurs ou du petit bassin au cours d’une phlébite qui est une inflammation.

Ce filtre cave veine favorise donc la bonne circulation du sang bleu vers les poumons et le cœur tout en évitant le passage des caillots de sang formés au-dessous de lui. Ces caillots lorsqu’ils pénètrent dans les veines caves inférieures peuvent provoquer des embolies pulmonaires qui sont le plus souvent mortelles.

Cette embolie pulmonaire s’observe souvent dans le cas où le traitement par anticoagulants de la phlébite se révèle être insuffisant ou est contre-indiqué chez des patients sensibles. Dans l’un ou l’autre de ces deux cas, il est nécessaire voire indispensable de poser un filtre de veine cave efficace.

Comment se fait l’intervention de la pose du filtre de veine cave ?

La pose du filtre de veine cave est faite par un médecin radiologue dans une salle de radiologie interventionnelle. Cette salle de radiologie doit être équipée des rayons X servant à mieux localiser les vaisseaux et les organes pendant l’intervention. Il s’agit en effet d’une opération qui demande assez de précision et au cours de laquelle l’erreur n’est pas permise. C’est précisément pour cette raison qu’elle doit être faite par des radiologues.

Pour le déroulement de l’intervention, le radiologue commence par faire au patient une anesthésie locale au niveau du pli de l’aine, en dessous du cou ou au bras. Ensuite, il place dans la veine fémorale située au niveau de l’aine, dans la veine jugulaire située dans le cou ou dans la veine brachiale au niveau du bras jusqu’à la veine cave inférieure du patient un cathéter.

Le radiologue procède par la suite à une injection de produit de contraste iodé qui facilite la démarcation des vaisseaux sur la zone choisie pour insérer le filtre dans la veine cave inférieure. Suite à cela, il installe le filtre de veine cave et vérifie toujours à l’aide de l’injection de produit de contraste si le filtre est bien placé. Pour finir, le radiologue procède à la compression du point de ponction pendant 2 minutes avant de faire un pansement au patient. Au cours de cette intervention, il peut avoir certaines complications qu’elles soient immédiates ou non.

Il peut arriver que l’ouverture du filtre cave soit incomplète ou que sa migration soit retardée ou encore qu’il y ait obstruction du filtre s’agissant des complications immédiates. Dans le cas des complications post intervention, il peut avoir une réaction d’intolérance ou un accident rénal chez les patients dont les reins sont fragiles. Sachez tout de même que dans la plupart des cas, les risques de complications sont limités.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.