Dentiste : comment surmonter sa phobie ?

Santé

Simple appréhension ou véritable phobie, la peur du dentiste est liée à plusieurs facteurs, dont l’angoisse de la douleur, la crainte de l’anesthésie, le bruit des appareils, l’odeur des produits utilisés, ou une mauvaise expérience traumatisante.

Cette peur du dentiste peut entraîner chez certains patients, un refus total de tout soin, ce qui provoque des conséquences graves sur la santé bucco-dentaire, et même la santé générale de l’individu.

Pour surmonter la stomatophobie, les dentistes proposent plusieurs techniques et astuces, incluant des méthodes de relaxation, des médicaments, une sédation consciente, une anesthésie locale voire générale, ou le suivi des soins sur un écran. Cet article présente certaines des techniques utilisées, afin de rassurer les patients et les pousser à se faire soigner.

La peur du dentiste, une phobie très fréquente

La stomatophobie concerne beaucoup de monde, environ un français sur deux avoue avoir des craintes à consulter un dentiste, et si pour la plupart il s’agit d’une simple appréhension, certains n’arrivent pas à surmonter cette peur et vont jusqu’à ne jamais prendre rendez-vous.

Cette peur remonte souvent à un traumatisme qui remonte à l’enfance, ou à une mauvaise expérience très douloureuse.

Au stade de l’appréhension, le patient présente des symptômes classiques de peur, comme les mains moites ou un rythme cardiaque accéléré. En revanche, quand il s’agit d’une véritable phobie, la peur devient intense et irraisonnée, allant jusqu’à provoquer des évanouissements ou simplement un état d’abandon buccal, où le patient ne prend pas de rendez-vous ou continue à repousser ses consultations.

Quelles sont les conséquences de la peur du dentiste ?

Une bonne santé bucco-dentaire nécessite des consultations régulières chez le dentiste, environ une fois par an, ou plus dans certains cas. Le fait de repousser constamment les rendez-vous fait courir au patient des risques d’aggravation de certains problèmes.

Ainsi les plus phobiques attendent généralement d’avoir des douleurs intenses pour prendre rendez-vous chez le médecin, alors que bien souvent l’infection est déjà bien installée et que son traitement peut s’avérer plus compliqué que si elle était prise précocement.

En absence de suivi régulier, les caries s’installent, le tartre s’accumule, et les dents peuvent se casser, se déchausser ou tomber. Les conséquences sont importantes sur la santé de l’individu, mais aussi sur sa vie sociale.

La détresse des patients phobiques s’accentue encore plus par un sentiment de culpabilité mélangé à la peur elle-même, ils ont alors honte de l’état de leur bouche, craignent les remarques du dentiste, et se retrouvent dans un cercle vicieux, dont il est difficile de sortir.

Il faut savoir qu’une carie non soignée et les maladies parodontales peuvent causer des pathologies cardiaques ou des problèmes ORL. Par ailleurs, quand les soins ne sont pas prodigués régulièrement, la bouche se retrouve dans un état d’abandon, et peut nécessiter plusieurs interventions lourdes, allant jusqu’aux opérations chirurgicales.

Parler de sa peur, pour la surmonter et la vaincre

La première étape est sans aucun doute d’avouer sa peur et d’en parler, que ce soit avec le médecin ou avec d’autres personnes. Les médecins se préoccupent en effet aussi bien de la santé bucco-dentaire de leurs patients que de leur état d’anxiété.

Il est important que la prise de contact se fasse dans de bonnes conditions, pour que le patient n’hésite pas à revenir et qu’il ne soit pas effrayé par le traitement proposé. Ainsi, la première visite chez le dentiste peut être une occasion pour discuter, rassurer, donner un plan d’action, et donner une idée précise sur la durée du traitement.

Pour les cas insurmontables de stomatophobie, ou en présence d’autres troubles, le patient peut être soutenu par d’autres spécialistes comme un psychothérapeute ou hypnothérapeute. Les échanges avec d’autres malades qui souffrent des mêmes phobies peuvent également constituer une excellente alternative, afin de partager des expériences avec des personnes ayant surmonté leurs peurs. Ces discussions sont aujourd’hui accessibles très facilement, à travers des forums spécialisés disponibles sur le net.

Que faire avant une consultation ?

Quelques astuces simples peuvent être appliquées avant une visite chez un dentiste, pour minimiser la crainte liée aux soins. Il est notamment recommandé d’éviter les excitants la veille du rendez-vous, de se coucher tôt et d’éviter de focaliser son attention sur la consultation dentaire.

Une fois dans la salle d’attente, il est possible d’utiliser des techniques de relaxation simples, comme écouter de la musique, respirer amplement ou se concentrer sur des sujets agréables. Il est surtout conseillé de ne pas se focaliser sur les bruits et les odeurs du cabinet dentaire, qui sont souvent une source de stress supplémentaire.

Dans certains cas d’anxiété sévère, il arrive que le dentiste prescrive des médicaments anxiolytiques ou relaxants, à prendre avant la consultation dentaire. Certains praticiens utilisent également la sédation consciente, au moyen d’un masque dans lequel le patient doit respirer.

L’anesthésie locale ou générale

L’anesthésie locale est quasi systématique pour la plupart des actes. Pour les patients trop angoissés, ou ceux dont l’état nécessite des soins importants, il est possible de proposer une anesthésie générale, avec hospitalisation. C’est notamment le cas pour les extractions multiples, et des pathologies dentaires sérieuses.

L’avantage de l’anesthésie générale est qu’elle permet de régler plusieurs problèmes en une seule intervention, de quoi soulager les patients les plus anxieux, leur redonner confiance en eux, et les motiver à revenir.

La pédagogie du soin par la vidéo

Le soin par l’image est une technique qui permet de détendre le patient, en projetant sur un écran des images explicatives des soins qui lui sont fournis par son médecin. Le malade peut ainsi suivre étape par étape la progression de l’intervention, en même temps que le dentiste explique avec des mots simples ce qu’il est en train de faire.

L’hypnose

L’hypnose est une méthode douce qui ne cesse de faire ses preuves, contre la douleur, la peur et le stress. Cette technique aide les patients à se relaxer et à chasser la crainte liée à la séance de soins dentaires. Certains dentistes, spécifiquement formés, pratiquent l’hypnose sur leurs patients, en les guidant par la voix, et en les orientant vers un autre univers, alors qu’ils ont les yeux fermés, afin de les aider à se détendre.

L’hypnose ne remplace pas l’anesthésie locale, mais elle accompagne le patient et lui permet de s’évader par la pensée, pendant que le médecin procède tranquillement aux soins.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *